Selon Mirlande Manigat, la prolongation du mandat des élus est anti-constitutionnelle

Un débat qui prend le large. Sur lequel le Président du Sénat Carl Murat Cantave a pris déjà position. La constitutionnaliste Mirlande Hyppolite Manigat a tenu à faire le point lors d’une conférence de presse ce mardi 10 septembre 2019.

Selon la professeure Manigat, la loi-mère de la nation interdit qu’il y ait de prolongation de mandat des élus. De ce fait, « le mandat des députés est de quatre (4) ans, celui des sénateurs de six (6) ans. Il n’y a pas de prolongation non plus, pour les législatures » a mis au clair Mirlande H. Manigat. Elle a aussi tiré une ligne sous la fin du mandat des députés qui, dit-elle, a pris fin le lundi 9 septembre 2019, au moment où les députés de la 50e législature partent en vacances.

La présidente honorifique du Rassemblement des Nationaux Démocrates Progressistes estime que seule une décision politique peut conduire à la prolongation du mandat des sénateurs. « Le tohu-bohu autour de cette affaire est politique, pas constitutionnel » estime Mirlande Manigat.

Rappelons, plusieurs sénateurs, dont ceux de l’opposition s’affichent contre cette démarche qui, selon eux, est une violation grave de la constitution. Selon l’élu de l’Ouest, Antonio Cheramy : « J’ai été élu pour quatre (4) ans. Je suis deuxième sénateur. Donc, en janvier, je prendrai mes cliques et mes claques et partirai du parlement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker