« Du jamais vu », pour exiger le départ du Président Jovenel Moïse

Annoncée depuis plusieurs jours par les membres de l’opposition politique pour ce vendredi 4 Octobre, la manifestation pour exiger la démission du Président de la République Jovenel Moïse est qualifié de « Jamais vue ». C’en est aussi une remarque pour la journaliste internationale Amélie Baron qui l’a, elle-même mentionné sur son compte Twitter.

La grande foule intensément innombrable s’était réunie sous le pont du carrefour Aéroport, avec pour destination le quartier général des Nations Unies, passant par la route de l’aéroport. L’objectif était de donner un message clair aux organismes internationaux et aux pays amis d’Haïti concernant leur refus de continuer avec Jovenel Moïse à la magistrature suprême de l’État.

La population a répondu à l’appel, déferlé sur le macadam pacifiquement avec des pancartes qui exposent leurs revendications et salutations à l’égard du « support » de deux politiciens américains dont le sénateur Bernie Sanders.

Des propos de toute sorte à l’encontre du Président, de certains journalistes, du CoreGroup, sont affichés dans les pancartes.

De Carrefour Aéroport, les manifestants ont voulu passer devant l’Aéroport Toussaint Louverture avant de heurter contre un mur d’agents de la PNH qui leur servait d’obstruction. Mécontents, les manifestants ont lancé des pierres contre les policiers après qu’un d’entre eux ait fait usage de gaz lacrymogène pour disperser une toute petite foule qui voulait créer un tête-à-tête avec ces agents.

L’escadron d’agents de la PNH a obligé le peuple d’emprunter l’avenue de Maïs-Gâté. Les manifestants ont érigé des pneus enflammés partout où ils passent, scandé des slogans liés à leur demande et ont démontré une détermination hors-pair pour atteindre leur but. Du jamais vu!

Arrivée à Carrefour Gérald Bataille, ce point servant d’intersection entre les communes de Tabarre et de Delmas, les manifestants ont du attendre les leaders de l’opposition politique qui devront délivrer le message. Ne pouvant résister devant la foule, la police nationale a fini par lâcher-prise. La population est arrivée au port voulu. Le message étant livré, les manifestants reprennent la route et entament le mouvement « moun fou » récemment lancé par des leaders de l’opposition. Ils se sont séparés en plusieurs branches avec de multiples directions.

Ils étaient nombreux à vouloir se joindre à Pétion-ville pour « se nourrir », « se doucher », comme a précisé l’un d’eux sur la route de Delmas. C’est à Delmas 87 que la présence policière leur en a empêchée. Malgré cela, ils sont parvenus à lancer des jets de pierres sur les policiers qui, en retour, lancent des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc contre les manifestants motivés et en furie. Pris dans un piège, les policiers s’étaient retrouvés entre un groupe qui sortait de Pétion-Ville et l’autre qui leur faisait face sur la route de Delmas. Il était question que des militants de Cité Soleil leur portent secours.

Parallèlement, il y a eu des manifestations partout dans le pays. À Port-de-paix, en dépit des mandats émis contre 18 membres de l’opposition, le commissaire du gouvernement n’a pa pu empêcher des cadres de l’opposition à fouler le béton pour exiger le départ du Président Jovenel Moïse. Cap-Haïtien a connu aussi une journée de bouleversements. Carole Jasmin, une commerçante de 65 ans a rendu l’âme après avoir été atteinte d’un projectile d’un agent de la PNH, à en croire les propos de son fils Wisly Jean qui était sur les lieux.

« Du jamais vu », une journée de manifestations généralisées. Tous les départements se sont soulevés contre le président en place, Jovenel Moïse.

À noter, depuis l’élection de Jovenel Moïse, l’opposition n’a jamais atteint une foule aussi immense et malgré les multiples tentatives par le pouvoir en place pour dévier cette journée de mobilisation, le peuple a répondu favorablement à l’appel.. Ils étaient des dizaines de milliers à gagner les rues pour réclamer le départ de Jovenel Moïse.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker