Sondage de TripFoumi Enfo: 81% des participants favorables à la démission du Président

La situation délétère du pays laisse un lourd bilan derrière elle. Non seulement en matière de victimes d’armes à feu lors des cas d’exactions, mais également en matière d’urgence de sang dans les villes de province, manque de personnel dans les hôpitaux, dysfonctionnement des activités scolaires et l’atonie qu’atteignent les institutions privées, comme publiques.

Les positions s’aguerrissent. Chaque acteur claque son énergie. Ceux du pouvoir poursuivent leur pèlerinage à double tranchant. D’une part, ils demandent dialogue. D’autre part, ils tirent à boulet rouge sur l’opposition qui, selon Rosemond Jean, est assoiffée de pouvoir et que ses acteurs ne pourront jamais gravir aucune fonction élective que par transition.

L’opposition, à son tour, continue à mettre au défi le Chef de l’État. « Le Président ne peut venir nous saluer dans les rues », lance Evalliere Beauplan lors de la dernière grande journée de mobilisation contre le pouvoir. Les membres de l’opposition surchauffent les rues, aucun autre mot n’est sorti du Président depuis son message à la nation délivrée à 2h du matin, ce qui a eu pour réponse une journée de tension le vendredi 27 Septembre 2019.

Face à ces faits qui se sont dressés; nous, TripFoumi Enfo, étant un média numérique qui donne priorité aux informations qui concernent Haïti, avons pris le soin de disposer sur notre site un ensemble de questions liées à la conjoncture actuelle. Les réponses donnent, quand même, une idée de la position dominante des haïtiens par rapport à cette crise multidimensionnelle qui secoue des institutions républicaines.

Jovenel Moïse doit-il donner sa démission?

Ç’a été la première grande question. Les foules immenses qui ont occupé le béton n’ont que ça comme demande. Les réactions ont été multiples. 81.2 % des participants ont pris part à l’idée de la démission. Tandis que, 16.6 % s’y opposent. 2.1 % des participants demeurent indécis.

Sondage de TripFoumi Enfo: 81% des participants favorables à la démission du Président

Toutefois, certains pensent qu’il y a trop d’agents doubles au sein du mouvement, d’autres poursuivent en présentant la démission du Président comme un geste pour « débloquer le pays », mais expriment leur inquiétude pour l’avenir parce que l’opposition n’inspire pas de confiance et est constituée que de produits du système.

L’opposition, doit-elle observer une trêve pour la reprise des activités scolaires ?

Ce sujet fait la Une. Il est utilisé par les membres du pouvoir pour chercher la sympathie des parents, mais se présente plutôt comme une stratégie propre à l’opposition. Car, aussi longtemps que les activités resteront paralysées, on aura d’avantage de matière pour mettre en cause le mandat du Président.

Étonnement, 59.3 % des participants ont rejeté très loin la trêve. Ils réclament la démission du président avant la reprise des activités scolaires. Un participant a lâché que ce serait bon, mais la trêve peut refroidir le mouvement.

Sondage de TripFoumi Enfo: 81% des participants favorables à la démission du Président

Les 33.9 % qui valident la question de trêve estime qu’en cas de franc dialogue, les acteurs de l’opposition politique peuvent l’observer. Toutefois, ils gardent à l’idée que le départ du président est inévitable. « Trêve ou pas, les enfants ne seront pas en sécurité dans les rues. Regardez un cas de figure, le gouvernement a enlevé les barricades dans presque toutes les zones à risque et les parents gardent encore les enfants à la maison. Cela signifie qu’ils n’ont aucune confiance en Jovenel Moïse et alliés » a laissé en commentaire un participant.

6.7 % d’eux n’ont eu aucune position. « Je ne connais ni l’intention, ni le motif, ni la stratégie, ni le résultat visé par l’opposition », ont-ils avancé en terme d’argument.

Pensez-vous que l’opposition sera assez forte pour renverser le régime des « tèt Kale » ?

71.3 % de ceux qui ont pris part au sondage croient en la force de l’opposition. Il estime que l’opposition politique est en mesure de renverser le régime des « Tèt Kale ». Toutefois, ils ajoutent que l’opposition n’est vraiment rien sans l’apport du mécontentement populaire et un minimum de persévérance.

Sondage de TripFoumi Enfo: 81% des participants favorables à la démission du Président

Avec pour arguments : c’est l’international qui décide, manque d’harmonie du côté de l’opposition politique avec des discordes qui se baladent au vu et au su de tous, 28.6 des participants sont attachés à la position selon laquelle l’opposition n’aurait pas les manoeuvres nécessaires au renversement du pouvoir.

« Je ne sais pas, l’opposition n’a pas un seul chef », c’est l’ultime raison qu’arguent les restes qui ne peuvent faire autre choix que la neutralité.

L’opposition politique, doit-elle se rallier à la table du dialogue comme l’a voulue le président ?

Encore un pourcentage record. 74.5 % de ceux qui ont donné leur avis, récusent l’idée selon laquelle l’opposition politique devrait se rallier à la table du dialogue. Pour nombreux, le Président n’inspire aucune confiance ; il est un menteur. Certains présument que le peuple le fera lui même. Sans le Président, ni l’opposition.

Sondage de TripFoumi Enfo: 81% des participants favorables à la démission du Président

Les 22.7 % qui y sont favorables souhaiteraient ce dialogue après le départ de Jovenel Moïse. Certains veulent que cela soit une porte à une réconciliation nationale.

Quel est, selon vous, le leader le plus crédible de l’opposition ?

La tendance suit une tournure incroyable. La clairvoyance du leader du parti Pitit Dessalines et les différentes révélations positives à son égard lui attribuent un statut de crédible jamais connu depuis son arrivée sur l’arène politique. Il semble que tout ce que Moïse Jean-Charles avait prévu, touche effectivement le seuil de l’existence de l’être haitien. Alors, il est choisi l’homme le plus crédible de l’opposition par 44.1 % des participants.

Sondage de TripFoumi Enfo: 81% des participants favorables à la démission du Président

Ce qui étonne, la chaleur de l’opposition institutionnelle ne mate pas l’écart. Le leader qui se surnomme socialiste rénovateur n’est suivi d’aucun leader avec 35.7 % de votants. Antonio Cheramy, André Michel et Youri Latortue viennent successivement avec respectivement 3.7 %, 2.4 % et 2.1 %.

N.B. Ce sondage a été réalisé à partir d’un questionnaire fourni à chaque visiteur du site TripFoumi Enfo. Nous tenons à les remercier d’avoir participé.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker