Des expressions de rage déjà affichées dans les rues après la conférence de presse du Président

La conférence de presse du Président de la République a bien eu lieu, et ceci, au palais national une heure après l’heure fixée par le ministère de la communication. Pour la majorité des spectateurs, les propos du président sont incendiaires. Une fois qu’il ouvre sa bouche, les cris et actions se sont multipliés dans les rues contre lui.

Certaines zones sont complètement barricadées à nouveau, suite à la conférence de presse du Président. À Fleuriot, Petite Place Cazeau, Gérald Bataille, Lalue, Nazon des jets de pierres et des pneus enflammés constituent une paralysie totale des moyens de transports ; Delmas 40B ; sur la route nationale numéro 2, etc. couverts de flemmes, des barricades enflammées sont également entreposés au Carrefour Aéroport ; des villes de provinces se réchauffent pour regagner les rues ; tous les yeux sont misés sur ce qui se passera ce jeudi 17 octobre 2019, date prévue pour un soulèvement populaire.

Dans la conférence, le président de la République a pointé du doigt des patrons du secteur économique qui, selon lui, sont à la base de la marée de pauvreté et d’instabilité qui retient Haïti dans le sous-développement. Malgré tout, il n’entend pas démissionner. Il faut cependant souligner qu’au niveau de Petite Place Cazeau des tirs sporadiques ont déjà été entendus selon un habitant de la zone.

La colère populaire est ressentie, le président a parlé, la colère surgit encore, qu’adviendra-t-il à l’avenir?

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker