“Koze Jèn Yo » annonce une commission pour participer à la solution de la crise en Haïti

Dans une interview réalisée en exclusivité avec le conseiller politique du regroupement d’organisations de jeunes sous l’étiquette « Koze Jèn Yo », Trompé Kolsky Deris nous a informé que le regroupement aura à créer une commission qui doit participer au dénouement de la crise qui sévit en Haïti depuis plus de sept semaines.

Une décision prise après avoir constaté que « personne ne parle des affaires de la jeunesse » dans les débats alimentés par les concernés. Alors qu’ils ont toujours besoin de la force des jeunes pour « placer la chaudière sur le feu », quand vient le moment de séparer la nourriture, ils oublient les efforts de la jeunesse, critique le jeune arguant que c’est la jeunesse qui constitue 62 % de la population haïtienne, elle est aussi le présent et l’avenir de la société.

Condamnant avec rigueur la commission de passation de pouvoir créée par l’Alternative Consensuelle pour la Refondation d’Haïti parce qu’elle est constituée d’adultes qui sont également confectionneurs du système qu’ils combattent, les organisations de jeunes qui entendent mettre sur pied leur commission estiment que l’opposition politique n’a pas vraiment l’intention de changer le système, et en même temps, n’a aucun plan pour la jeunesse. Pareillement pour le pouvoir, précise Trompé K. Deris.

Constatant qu’aucune des parties, l’opposition et le pouvoir surtout, ne comprend la demande de la population qui, selon les organisations, réclame le chambardement du système, Trompé K. Déris a dressé l’ensemble des revandications des organisations réunies sous le label « Koze Jèn Yo ».

  1. Démission de tous les élus.
  2. Un dernier gouvernement de Transion.

Au gouvernement de transition, les propositions suivantes sont faites par les jeunes regroupés sous ces structures :

a. Dialogue avec tous les secteurs.

b. Procès petrocaribe, massacre Lasaline, et autres.

c. Une autre constitution avec un autre système politique.

d. Réforme dans l’appareil judiciaire conformément à la nouvelle constitution.

e. Mise en place d’un conseil électoral permanent.

f. Organisation d’élections généralisées

Face à la lutte que mène la population haïtienne pour le bien-être, le changement de la condition de vie, les jeunes annoncent la montée d’une commission pour :

  • Surveiller à ce que l’intérêt de la population ne soit pas bafoué.
  • Participer dans la planification du départ du Président et les autres élus.
  • Contribuer dans la mise en place du gouvernement de transition.
  • Participer dans les préparatifs pour le lancement du dialogue national.

Selon Trompé Deris, une fois choisis, les commissaires seront publics bientôt. Il a profité pour lancer un appel aux autres organisations juvéniles pour la mise en place de la commission.

Les organisations membres de « Koze Jèn Yo » sont : Organisation des Jeunes Progressistes d’Haïti ; Mouvement des Jeunes Intellectuels pour le Progrès d’Haïti ; Jeunes Combattants Réunis pour le Changement de Seguin ; Club Cordon d’Argent de Nazon ; Reveillez-Vous la Jeunesse ; Associations des Jeunes Volontaires pour le Progrès ; Union des Jeunes pour l’Avancement de Carrefour Gombo ; Solidarité des Jeunes Progressistes d’Haïti ; Groupe de Sauvetage pour le Sauvetage du Département du Nord ; Association des Jeunes Universitaires en Action pour le Développement de notre Pays ; Association des Jeunes Sympathiques en Action pour la Culture Haïtienne ; La Jeunesse d’Aujourd’hui ; Altènativ pou yon Lòt Depatman Sid ; Koze Gresye.

Comme nous venons de le dire, ces organisations optent non seulement pour le renversement du « système » passant par le départ de tous les élus, mais aussi optent pour leur intégration dans la sphère de négociation pour le nouveau système qu’il espère voir installer.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker