Vers la relance de la mobilisation populaire, l’opposition politique convoite les villes de province

Suite à une cassure totale de la mobilisation de rue ces derniers jours, les membres de l’opposition politique entament une campagne à travers les villes de province du pays afin de relancer les mouvements de protestation visant la démission du chef de l’État Jovenel Moïse.

A cet effet, plusieurs dirigeants de l’opposition politique accompagnés des sénateurs de la République faisant partie de la branche institutionnelle de cette structure ont participé dans des manifestations aux Gonaïves, à Léogâne, Petit-Groâve et à Saint Marc toujours dans l’objectif de renverser le pouvoir de Jovenel Moïse. Ainsi, les oppossants au pouvoir, tentent-ils de revitaliser leur mouvement et remotiver les militants? Par conséquent, le porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire dans une note publiée ce vendredi 13 décembre 2019, demande à la population de ne pas lâcher prise. D’ailleurs le renversement de ce système passe dit-il, par le départ de Jovenel Moïse.

Voici l’intégralité de la note.

La Mobilisation Continue – Après Gonaïves, Petit Goave, Grand Goave et Léogane, c’est toute la population de la Ville de Saint Marc qui était dans les Rues ce Vendredi 13 Décembre 2019 pour accueillir la prestigieuse délégation de l’opposition composée entr’autres de Nenel Cassy, Youri Latortue, Don Kato, Daril Balthazar, Rony Thimoté et consorts. Comme nous l’avons toujours dit, nous devons maintenir allumé le Flambeau de la Mobilisation populaire à travers le Pays. Nos revendications restent les mêmes : la Démission sans condition de Jovenel Moise,la mise en place d’une Transition de Rupture, le Procès PETROCARIBE et la Conférence Nationale Haïtienne pour casser le système d’exclusion mis en place depuis plus de 200 ans et faire émerger une nouvelle société haïtienne basée sur l’inclusion et lutte contre la corruption. Il n’ya aucune possibilité de mettre en place un Gouvernement d’union Nationale avec Jovenel Moise à la fin de cette année. La solution à la crise passe d’abord et avant tout par la démission de Jovenel Moïse.

André Michel, Avocat, Porte Parole du Secteur Démocratique et Populaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker