Un huissier tué par balle, les magistrats réclament justice

La mort de l’huissier Bob Dolciné, tué par balle le 31 décembre 2019 dans les parages du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, revolte les associations de magistrats dans le système judiciaire haïtien. En effet, ils sont nombreux à exiger que la lumière soit faite sur cet assassinat.

L’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMHA) et l’Association Professionnelle des Magistrats ( APM), par le biais d’un communiqué, demandent aux autorités judiciaires et policières de mener une enquête afin de rendre justice à Bob, assassiné dans l’exercice de ses fonctions, par des hommes armés au bicentenaire.

Après ce meurtre, l’APM dit croire que les autorités concernées doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de tous ceux qui fréquentent le bicentenaire. D’un autre côté, l’ANAMHA exige le déplacement du TPI de Port-au-Prince afin, dit-il, d’eviter le pire.

À rappeler, Junior Aristilde, qui faisait partie du Conseil d’administration de la section communale (CASEC) de Martissant, a été atteint d’un projectile dans la tête à sa sortie du parquet de Port-au-Prince, l’année dernière. Et le boulevard Harry Truman demeure impraticable.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker