Dans les prochains jours, Haïti fera face à l’augmentation de cas de contamination

L’État haïtien ne fait presque pas de prélèvements pour ses citoyens, mais a obtenu désormais 57 personnes contaminées au Covid-19. Les deux premiers cas ont été annoncés le 19 mars dernier, ce qui conduit le gouvernement à prendre des mesures pour limiter la propagation du virus. Un arrêté a déclaré état d’urgence sanitaire sur tout le territoire national.

Membres du gouvernement, le ministre des travaux publics, transport et communication, Joacéus Nader, prévoit déjà 1000 à 1500 morts par jour si les mesures préventives ne sont pas respectées, à savoir, distanciation sociale, rester à la maison [confinement], se laver les mains régulièrement, bien cuire les viandes et oeufs, tousser dans le coude, port de masques de protection si nécessaire avant de prendre la rue entre autres.

Le gouvernement a violé ses propres mesures… les industries qui étaient fermées à cause de deux premiers cas sont rouvertes, sans respect pour la distanciation sociale, alors que le nombre de contaminés s’élève à 57 pour 618 cas suspects. Pas de masques, pas de dispositions pour que les citoyens se lavent les mains régulièrement. C’est comme ouvrir une boucherie pour voir périr mains croisées, avec un sourire de mission accomplie, les paisibles et pauvres citoyens qui ne veulent pas perdre leurs emplois retournent au boulot.

Ce qu’il faut noter, nous sommes présentement au cœur de la transmission communautaire du virus où plus de 15 personnes atteintes du virus sans avoir été en dehors du pays. Cela devrait appeler à la vigilance de l’État dans l’ensemble de ses décisions, mais… il se pourrait que son beurre lui importe beaucoup plus. Les aides de tout genre qui lui arrivent à la porte à chaque annonce de nouveaux cas de Covid-19.

Notre système sanitaire qui était déjà catastrophique ne pourra vraiment pas faire face à cette vague de nouveaux malades qui nous attend très prochainement. D’ailleurs, deux des hôpitaux publics sont, non seulement en mauvais état, mais ne fonctionnent presque pas : L’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH) (le plus grand centre hospitalier du pays) et l’Hôpital La Paix, (le personnel médical en grève. Il réclame plusieurs mois des arriérés de salaire). Le seul, mieux équipé, qui peut donner un soin adéquat aux patients est celui de Mirebalais. Quid de sa capacité d’accueil?

Fort de ces problèmes auxquels l’État ne donne pas de grande importance, il est probable que les prochains jours soient graves. Il est aussi probable que les pleurs des citoyens qui compteront des morts se transformeront en colère pour couper court à ce système qui les tient à la gorge. Qui les empêche de vivre comme des humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker