Une sculpture préparée par un Haïtien vivant en Haïti en mémoire de Georges Floyd

Georges Floyd, l’Afro-américain tué sous le genou de policier blanc américain vivra encore longtemps dans la mémoire de tous les citoyens du monde, des américains en particulier.

Pour immortaliser ce noir inoffensif mort sous le poids de trois policiers blancs, une sculpture a été préparée par Woodly Caymitte dit Filipo, professeur de Sculpture à l’Ecole Nationale des Arts (ENARTS), qui réclame lui aussi justice pour Georges Floyd.

« On m’a expliqué l’histoire, je suis allé sur les réseaux sociaux pour voir la vidéo. Putain! J’ai pleuré. Nous avons tous été témoins de son meurtre en plein jour. Nous sommes brisés et écoeurés. », a lâché Filipo, un éminent évoluant dans le domaine artistique, qui demande que les actes racistes cessent parce que « On est humain avant tout ».

Une sculpture préparée par un Haïtien vivant en Haïti en mémoire de Georges Floyd

Ce professeur de Sculpture a fait un tas de portraits qui illuminent le passage courageux et glorieux des noirs et leur mémoire dans ce monde de raciste. Le 10 mai dernier, ce fut l’inauguration d’une oeuvre d’art, une sculpture travaillée par lui et un ami : la statue de Modeste Testas, ancienne captive d’Afrique Orientale, amenée à Saint-Domingue comme esclave.

Une sculpture préparée par un Haïtien vivant en Haïti en mémoire de Georges Floyd

En hommage à cet énième noir dont le rêve a été détruit sur le sol américain, Filipo qui a suivi plusieurs formations en terres étrangères dont Cuba, Belgique etc. a sculpté la tête de Georges Floyd. C’est un cadeau pour l’humanité. Pour la mémoire de toutes et de tous en général et les noirs en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker