Le Secteur Démocratique et Populaire condamne l’assassinat de Me Monferrier Dorval


Dans une note publiée ce samedi 29 août 2020, le Secteur Démocratique et Populaire a déclaré qu’il a appris avec Consternation la nouvelle de l’assassinat de Maître Monferrier Dorval, Professeur des Universités, Bâtonnier de l’ordre des Avocats de Port-au-Prince, dans la soirée du 28 Août 2020, à Pétion Ville, Pèlerin 5, à quelques mètres de la résidence de Monsieur Jovenel Moïse.

Ce groupement politique condamne avec la plus grande fermeté ce crime crapuleux perpétré sur la personne de Maitre Dorval, Docteur en droit public, le premier assistant légal , le premier des avocats du Barreau de la Capitale, le Premier Avocat des Avocats, le premier défenseur des droits de l’Homme et l’incarnation de la Société Civile de la Juridiction du tribunal de première instance de Port-au-Prince.
Indigné devant la récupération politicienne à Outrance de la disparition brutale du Bâtonnier de Port-au-Prince par Monsieur Jovenel Moïse au cours d’une conférence de presse tenue au Palais National ce Samedi 29 Août 2020, le Secteur Démocratique et Populaire appelle à la décence et au respect de la mémoire du Professeur tout en rappelant aux autorités établies que, comptables politiquement et moralement de cet acte révoltant, elles sont tenues d’adopter toutes les dispositions relatives à la manifestation de la Vérité.

Convaincu que l’assassinat du Natif de Grande Saline profite aux intérêts de celles et ceux qui veulent intimider le pays tout entier pour mieux imposer leur projet criminel de garder le pouvoir Politique au détriment des revendications de la Nation.

le Secteur Démocratique et Populaire invite les différentes couches sociales à se lever du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, contre l’insécurité, la faillite de l’Etat et de la Justice. Et profite de cette occasion pour saluer la mémoire du défenseur de la veuve et de l’Orphelin, Maître Monferrier Dorval, arraché violemment à l’affection de ses proches et des avocats de la République.
Par ailleurs, il se souvient des Victimes des Massacres de la Saline, du Bel’air, de Cité Soleil et de Carrefour Feuilles et réitère qu’aucune Cohabitation Politique n’est possible avec PHTK et alliés. On ne compose pas avec les assassins.

La solution à la Crise Politique actuelle passe nécessairement par la relance de la Mobilisation, la mise en place d’une transition de Rupture, la Conférence Nationale Haïtienne Souveraine, la Nouvelle Constitution, les Procès PETROCARIBE et des Crimes de Sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker