Le Bâtonier de l’Odre des Avocats, Me Monferrier DORVAL, était condamné à mort, indique Jean Robert Bossé

Depuis l’assassinat de l’ancien Bâtonnier de l’ordre des avocats, Me. Monferrier Dorval, les réactions fusent de toute part. En effet, l’ancien député de la circonscription d’Aquin a indiqué que M. Dorval était condamné à mort. L’ancien parlementaire a avancé plusieurs raisons pour corroborer son point de vue.

Lisons ces raisons avec la rédaction de Trip Foumi Enfo.

1) Pour avoir accepté de défendre la Compagnie SOGENER dans l’affaire l’opposant à Jovenel MOÏSE.  » Tout moun ki kanpe anfas mwen nan dosye elektrisite a, map fòse yo mete kò yo sou kote, sinon yap fè yon ti aksidan », pawòl Jovenel MOÏSE.

2) Pour avoir conçu et contresigné la note de la Fédération des Barreaux d’Haiti (FBH) dénonçant l’illégalité des décrets pris par Monsieur Jovenel MOÏSE depuis le 13 janvier 2020.

3) Pour avoir constitué des Commissions Scientifiques aux fins d’analiser l’illégalité et l’inconstitutionnalité des décrets pris par l’exécutif depuis le mois de mars 2020.

4) Pour avoir manifesté et signifié clairement à la Présidence son refus de désigner au CEP DERMALOG un membre de la corporation d’avocats dont il est l’administrateur.

5) Pour son affirmation de contester tout éventuel décret présidentiel relatif à la constitution d’un Conseil Électoral Provisoire (CEP) sans un accord politique inclusif entre les acteurs clés du processus.

6) Pour avoir dénoncé, le jour de son assassinat sur les ondes de Magik9, l’état d’insalubrité et d’insécurité grandissante dans lequel travaillent les avocats au Palais de Justice de Port-au-Prince. On se rappelle, récemment, de l’assassinat d’un Substitut Commissaire du gouvernement et d’un huissier. « Mwen ekri Prezidan an, mwen ekri CSPJ, mwen ekri Premye Minis lan, mwen ekri Minis Jistis la, yo pa fè anyen. Si yo pa fèl nan yon delè detèmine, nap mande tout avoka yo pou yo pa vin la a », pawòl Batonye Monferrier DORVAL.

7) Pour avoir refusé de participer à cette mascarade Commission de Réforme Constitutionnelle présidée actuellement par le pitoyable Guichard DORÉ.

8) Pour avoir dit clairement que la réforme constitutionnelle, tant souhaitée par l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile, doit nécessairement précéder toute démarche visant à organiser des élections dans le pays.

9) Pour avoir dit à haute et intelligible voix sur les ondes de Magik9, vendredi 28 août 2020, que le pays n’est ni dirigé ni administré. « La politique donne naissance au Droit. Le Droit une fois édicté régit la politique. Le Président doit transcender. Il n’est pas là pour lui-même », a-t-il confié au Présentateur de l’émission le Point sur Télé Métropole (décembre 2017).

À bientôt Honorable Bâtonnier de l’Ordre!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker