L’ONU se montre très préoccupée face à l’impact négatif de l’insécurité sur l’éducation en Haïti

(TripFoumi Enfo) – Le Bureau des Nations Unies en Haïti a exprimé mercredi sa préoccupation quant à l’impact négatif de la situation d’insécurité et de la pandémie de coronavirus sur la continuité de l’éducation dans le pays.

« La situation sécuritaire de l’année dernière, combinée à la situation sanitaire des derniers mois, a eu un impact négatif sur le secteur de l’éducation », ont déclaré les Nations unies.

En 2019, Haïti a connu au moins trois mois de blocages de rues, de manifestations violentes et d’actes de pillage, notamment dans la région métropolitaine. Par conséquent, pendant cette période, les écoles ont été contraintes de fermer leurs portes.

Dans le cadre de la réouverture des classes le 10 août 2020, le gouvernement a élaboré un protocole de santé pour les écoles pendant la pandémie. Au départ, le protocole était respecté par les établissements scolaires, mais ces derniers jours, très peu observent les mesures d’éloignement.

Lire Aussi:

Par ailleurs, les autorités ont prévu une cinquantaine de jours de classe pour la fin de l’année scolaire 2019-2020. Depuis environ deux semaines, les activités scolaires sont perturbées par des manifestations de policiers dans les rues de la capitale. En effet, elles appellent tous les acteurs à prendre leurs responsabilités pour assurer la continuité de l’éducation pour tous.

Lors de plusieurs manifestations d’étudiants d’institutions publiques, demandant le retour des enseignants en classe, les élèves ont lancé des jets de pierres sur des écoles privées pour les forcer à fermer leurs portes.

« La réouverture des établissements d’enseignement doit être une priorité pour tous, dans un contexte pacifique et non violent, afin de garantir le droit à une éducation de qualité pour tous en Haïti », a déclaré BINUH.

Bien que plusieurs écoles aient commencé l’année scolaire 2020-2021, un bon nombre d’établissements n’ont même pas terminé l’année scolaire 2019-2020.

Cette situation est un exemple de plus d’un enseignement à double vitesse dans le pays qui a été en proie à des crises sociopolitiques et économiques au cours des trois dernières décennies.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker