Guylande Mésadieu évincée de son parti politique après avoir accepté son poste au nouveau CEP

(TripFoumi Enfo) – Nommée au Conseil Électoral Provisoire de Jovenel Moïse depuis la publication de l’arrêté No 151/175ème année au Journal Le Moniteur, Guylande Mésadieu fait objet de vives critiques dans la société haïtienne. En plus des attaques proférées contre les locaux de la Fondation Zanmi Timoun, Camille Chalmers confirme qu’elle a été également isolée du Parti « Rasin Kan Pèp la ».

L’attaque contre le local de la Fondation a eu lieu dans la soirée du dimanche 20 au lundi 21 septembre 2020. Ils sont nombreux les impacts de balles sur la façade principale de l’institution.

Un soit disant PetroChallenger nommé au sein du nouveau CEP

En plus des critiques acerbes dont elle fait l’objet, Guylande Mésadieu a été également rejetée par son parti politique. Son mari, Antonal Mortimé, président du Collectif Défenseurs Plus, est aussi touché par cette mesure d’expulsion. Ils ne font plus partie de cette structure.

Selon Richard Fortuné, porte-voix de la Fondation Zanmi Timoun, depuis que Mme Mésadieu a accepté ce poste au Conseil Électoral, les membres de l’institution font tous objet de menaces de mort.

Il appelle à la tolérance en rappelant que Mme Mésadieu est libre de faire ce qu’elle veut et que cela ne devait en rien pénaliser le reste de la Fondation dont elle a seulement été responsable.


Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker