L’ouverture du consulat d’Haïti au Sahara occidental, l’expression d’un support de l’Etat haïtien au colonialisme marocain

(TripFoumi Enfo) – Alors qu’Haiti fut la première nation noire à se libérer du joug du colonialisme et de l’esclavagisme, elle devrait prendre à cœur toute forme de lutte visant la libération des peuples opprimés. Pourtant, aussi drôle que cela puisse paraître, Haïti est très mal utilisée par l’administration de Donald Trump, dans une bataille géopolitique et géostratégique pour renforcer le colonialisme marocain au Sahara occidental. Dans un article de presse paru en anglais et traduit par le journal Haiti Liberté, Kim Ives explique ce jeu diplomatique qui se fait entre le Maroc, Les États-Unis, Haïti et Israël.

« Étant la première colonie africaine à se libérer de la colonisation […], Il est donc particulièrement honteux qu’Haïti soit le premier pays d’Amérique latine à reconnaître officiellement la revendication illégale du Maroc sur le Sahara occidental, la dernière colonie africaine. Elle l’a fait en ouvrant un consulat le 14 décembre dans la ville de Dakhla, située sur la côte atlantique du Sahara occidental », a écrit Kim Ives.

Plus loin, il explique que cette position de la République d’Haïti n’est pas un hasard, elle participe à un double jeu géopolitique et géostratégique des États-Unis dans la région du Sahara. Il a même déclaré qu’ « Haïti agit comme un pion de Donald Trump pour soutenir le colonialisme marocain au Sahara occidental ».


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Bien plus, ajoute-t-il, l’ouverture du Consulat Haïtien là-bas a été initiée par l’administration Trump elle-même en coordination avec Israël qui cherche la reconnaissance de certains pays arabes dont le Maroc avec qui, il avait pendant longtemps des relations secrètes mais non-officielles.

Ajoutons, ce n’est pas pour la première fois que les États-Unis, prétextant lutter pour la démocratie et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, de l’inviolabilité du territoire d’autrui et, posent des actions contraires pourtant à ces valeurs qu’ils prétendent défendre. Alors que l’ONU reconnaît la revendication d’indépendance au Sahara occidental, les États-Unis par contre, reconnaissent la souveraineté du Royaume du Maroc sur cette portion de terre.

Nous devons le préciser, plus qu’un Etat ami, Haïti devient un outil stratégique important et fort dans la politique étrangère des États-Unis d’Amérique. Est-ce que nos dirigeants sont conscients de cela? Nous ne savons pas, mais une chose est certaine, pendant ces deux dernières années, pour rester au pouvoir, Jovenel Moïse a toujours agi comme une marionnette « pathétique » dans les manoeuvres diplomatiques américaines, particulièrement contre le Venezuela.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker