Haïti : Une nouvelle année débutée dans la peur

(TripFoumi Enfo) – Généralement, on a tendance à oublier les aléas de l’année écoulée, croyant que celle qui suit apportera de nouvelles provisions, de nouveaux fruits… À l’égard d’une pareille perception, les Haïtiens n’en sont pas exempts. Pourtant, pour une année qui vient à peine de commencer, on peut déjà dénombrer les gens qui se voient victimes du joug de l’insécurité. 2021, une année qui débute dans la peur.

En effet, en plein début de 2021, soit le premier jour de l’année, une jeune femme répondant au nom de Sherley Monfort a été tuée à coup de couteau par son conjoint. Ce, parce la jeune Sherley aurait refusé de sortir avec ce dernier qui, offusqué par ce refus, l’a tuée à coup de couteau.

Le 2 janvier, au moins 3 agents de la Brigade de Sécurité des Aires protégées (BSAP) ont été abattus lors d’une opération policière à Canaan (Croix-des-Bouquets). Protestant pour récupérer plusieurs mois d’arrivés de salaire, ces agents ont trouvé la mort lors de cette opération menée par plusieurs unités spécialisées de la PNH.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Au cours de cette même date, Asline ainsi connue, une adolescente de 14 ans a été sauvagement violée dans la commune de Beaumont, département de la Grand’Anse, par le vice délégué de l’arrondissement de Corail Mesga Chaumette, membre influent du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK).

Ce 3 janvier, un jeune homme dont l’identité reste pour l’heure inconnue, a été abattue d’une balle dans le dos à hauteur de Delmas 31, rue Laforest, par des individus armés non identifiés. Le mobile du crime demeure inconnu.

Au cours la même journée, l’inspecteur de Police Wilner Séraphin a été kidnappé à Port-au-Prince, à la rue Pavée. Les ravisseurs ont exigé un million de dollars américains en rançon en échange de sa libération. Face à la recrudescence de l’insécurité, même ceux-là placés pour garantir la paix, ne sont pas épargnés.

Deux autres personnes ont été kidnappées en début de soirée du dimanche 3 janvier au centre-ville de Port-au-Prince au moment où elles s’apprêtaient à regagner leur hôtel après avoir visité des proches. Il s’agit de deux haïtiens vivant à l’étranger qui étaient rentrés au pays à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Clénise Félix et ses deux enfants âgés respectivement de 4 et 5 ans ont été kidnappés à la ruelle Alerte le dimanche 3 janvier 2021, vers 7 : 00 du soir alors qu’ils revenaient des Cayes (Sud). Les ravisseurs exigent une rançon de deux-cents (200,000) mille dollars américains en échange de leur libération.

Pandémie du nouveau Coronavirus, crise économique, pays lock, inflation, insécurité, kidnapping… 2020, pour une année qui n’a pas terminé en beauté, cette nouvelle année 2021 s’avère déjà une année peureuse. En moins d’une semaine, près d’une dizaine de personnes se sont déjà fait enlever contre rançon, sans compter les cas d’assassinats. 2021, une année qui debute dans la peur.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker