Géraldine Joachim libérée contre rançon ce vendredi par ses ravisseurs

(TripFoumi Enfo) – Kidnappée depuis le 18 janvier dernier alors qu’elle se rendait à l’école, les ravisseurs ont finalement libéré la jeune écolière, âgée seulement de 16 ans, contrairement aux informations qui circulaient sur les réseaux sociaux qui feraient croire qu’elle aurait été lâchement assassinée. TripFoumi Enfo a confirmé avec ses parents biologiques qu’elle est bel et bien en vie.

Après avoir contacté la famille et demandé une somme exorbitante pour sa libération soit 50 000 dollars américains, les kidnappeurs ont finalement accepté la somme de 13 500 dollars qui a été payée en deux versements. Soit, une première tranche de 3 500 dollars livrée le mercredi 20 janvier et l’autre, de 10 000 dollars; payée ce vendredi 21, lors de la livraison de Géraldine.

Cette information a été confirmée par TripFoumi Enfo à travers une interview exclusive avec ses parents cet après-midi à leur domicile. La nouvelle a été confirmée également par l’Agent Exécutif Intérimaire, Jude Édouard Pierre à travers un tweet de Robenson Geffrard de Magik9.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Selon l’ancien maire de Carrefour Yvon Jérôme intervenant sur la RCH2000, Géraldine Joachim serait bel et bien en vie. Elle aurait été libérée contre rançon, elle serait transportée à l’hôpital pour les soins nécessaires. Il a eu une courte communication avec sa tante.

Toutefois, d’après les informations reçues par la rédaction de TripFoumi Enfo, Géraldine a été remise en main propre à sa famille lors de la livraison du deuxième et dernier versement de la rançon ce vendredi.

Géraldine Joachim, la cadette d’une famille de 5 enfants, fréquente l’École Communale de Diquini à Carrefour où elle est en NS1. Issue d’une famille modeste composée de son père qui est un petit détaillant, il se bat pour souvenir aux besoins de sa maison.

La famille de la jeune écolière eu à préciser qu’elle n’avait même pas les 10 gourdes nécessaires le jour de son enlèvement pour assurer le transport vers son établissement scolaire.

Une victime, enfin libérée et un soulagement pour la population et surtout, ses camarades de classe qui avaient gagné les rues, pour exiger sa libération et dire non une fois de plus au kidnapping.

Les cris, indignations et dégoûts de la population semblent ne pas être entendus par les autorités politiques et judiciaires pour freiner cette hémorragie et encore plus, toucher le cœur des ravisseurs.

Encore non, il faut stopper ces actes barbares et inhumains.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker