Jovenel Moïse condamne les agressions dont a été victime Jocelerme Privert devant les locaux de la Radio Kiskeya

(TripFoumi Enfo) – L’ancien président provisoire de la République d’Haïti, Jocelerme Privert, a, dans l’après-midi de ce mercredi 3 février, été victime d’agressions verbales aux environs de la Radio Kiskeya. Lui ainsi que son homologue Jovenel Moïse disent condamner l’acte.

« Je condamne l’agression verbale dont j’ai été objet ainsi que des attaques contre mon véhicule privé par des individus ce mercredi », peut-on lire sur le compte Twitter de l’ancien parlementaire devenu président intérimaire d’Haïti.

Plus loin, l’ancien président du grand corps explique que sa présence aux locaux de la Radio Kiskeya était dans le but de souhaiter condoléances à la journaliste Liliane Pierre Paul qui vient tout juste de perdre son mari. Il s’agit en effet du professeur et sociologue Anthony Barbier qui, confirme Mr. Privert, lui était un ami et collaborateur.

Le locataire du Palais National pour sa part dit depuis son compte Twitter condamner avec véhémence l’attaque violente subie par son prédécesseur dans les jardins de la Radio Kiskeya. « Ce forfait commis par des individus qui veulent instaurer un climat de terreur dans le pays, constitue une atteinte grave à la Démocratie », a écrit le président Moïse.

Entre autres agressions verbales proférées à l’encontre du successeur de Martelly, les militants l’ont traité de « Masisi », de voleur et de « krazèd peyi ». Ils l’ont aussi accusé d’avoir permis à Jovenel Moïse d’accéder à la magistrature suprême de l’État.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker