Crise à la Faculté d’Éthnologie: élections et contestations des résultats

(TripFoumi Enfo) – À l’issue des élections du 15 janvier 2021 à la Faculté d’Ethnologie (FE) de l’Université d’État d’Haïti (UEH), le Docteur en sociologie Ilionor LOUIS, le Thésard en psychologie Sandy LAROSE et le Docteur en sociologie Lucien MAUREPAS ont été élus respectivement Doyen, Vice Doyen aux Affaires académiques et Vice Doyen à la recherche.

Par contre, le Doyen a.i en l’occurrence le professeur Claude Mane DAS refuse sa défaite, après maintes consultations. Pour lui, les méthodes de calcul utilisées lors des élections étaient en désaccord avec les prescrits de la charte électorale. Étant donné que la charte électorale lui donne la possibilité de contester, il l’a fait. Malheureusement, la Commission électorale de la FE (CEFE) a rejeté sa demande, et une crise survient. En tant qu’étudiant de la FE, je me donne pour tâche de rechercher qui est le générateur de la crise.

Pour répéter Le Che: celui qui n’a pas le courage de se rebeller n’a pas le droit de se lamenter.
Dans un article publié dans le journal en ligne Juno7 par Ody BIEN EUGENE, l’actuelle licenciée en psychologie à savoir Ludia EXANTUS a montré son inquiétude en disant : « Nous voulons étudier en toute tranquillité. Nous voulons nous adonner aux activités académiques. Nous voulons boucler nos études et franchir d’autre étape».

De plus, Jaude OMEUS nous a fait comprendre que : « nous sommes des boursiers de l’État et nous sommes les véritables perdant… ».

De l’autre côté, les pro-Claude Mane DAS montrent leurs désaccords aux résultats en se basant sur les articles 76, 91, 92, 93 et 94 de la charte électorale de l UEH. Maintenant, qui a raison?

En basant sur l’article 90 de la charte électorale qui dispose que :
De la pondération des voix des différentes catégories d’électeurs :
Les voix de tous les enseignants inscrits sur la liste électorale d’une entité de l UEH comptent pour 55% du vote.
Les voix de tous les étudiants inscrits sur la liste électorale de l’entité comptent pour 35% du vote.
Les voix de tout le personnel de l’administration inscrit sur la liste électorale de l’entité comptent pour 10% du vote.

En statistique, une population est un ensemble de personnes, d’éléments ou d’événements à propos desquels vous souhaitez effectuer des inférences. Il n’est pas toujours commode ni possible d’examiner chaque membre de toute une population. Par exemple, il n’est pas possible de compter le nombre de professeurs, d’étudiants et des membres du personnel qui vont voter réellement avant le scrutin. Il est cependant possible de compter le nombre de professeurs, d’étudiants et de personnels qui votent après le scrutin. Alors, c’est donc le nombre de professeurs, d’étudiants et de membres du personnel de l’administration qui ont voté et qui représentent respectivement les 55%, 35% et 10% qu’indique l’article 90 de la charte électorale.

Après le déroulement des scrutins, nous avons constaté réellement que 73 professeurs, 390 étudiants et 33 personnels de l’administration ont voté.

En effet, prenons le cas des candidats aux postes de Doyens :
Pour Dr. Ilionor LOUIS, d’une part, 29 professeurs ont voté pour lui : ce qui représente 21.84% car 2955%/73 donne 21,84%. D’autre part, 253 étudiants ont voté pour lui : ce qui représente 22.70% car 25335%/390 donne 22.70%. Et enfin, 24 personnels de l’administration ont voté pour lui : ce qui représente 7.27% car 24*10%/33 donne 7.10%.

Quant au professeur Claude Mane DAS, d’une part, 43 professeurs ont voté pour lui : ce qui représente 32.39% car 4355/73 donne 32.39. D’autre part, 117 étudiants ont voté pour lui : ce qui représente 10.5% car 11735%/390 donne 10.5%. Et enfin, 8 personnels de l’administration ont voté pour lui : ce qui représente 2.42% car 8*10%/33 donne 2.42%.

Tenant compte de l’article 94 de la charte qui indique que : Le score global totalisé par un candidat est obtenu en additionnant les scores réalisés par ce candidat dans chacune des trois (3) catégories d’électeurs. Ce qui implique, Score global= score des enseignants + score des étudiants + score du personnel de l’administration.

De ce fait, le score global du Dr. Ilionor LOUIS s’effectue en additionnant : 21.84%+22.70%+7.10% et devient 51.64%. Et le score du professeur Claude Mane DAS s’effectue de la même manière et devient 45.31%. Par ailleurs, la CEFE avait bel et bien raison.

Donc, je crois que la FE est une famille, et une famille a un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements; c’est d’avoir fait de grandes choses dans le passé et d’avoir la volonté commune dans le présent. Alors ne soyez pas avide de pouvoir, faites un sacrifice juste pour la promotion PLD en laissant la CEFE faire son travail.

Et j’aimerais savoir : est-ce que le Doyen a.i de la FE symbolise toujours la paix et la sérénitéʔ

John Mekinson ENEZER, en Anthropo-Sociologie à la FE, étudiant finissant en Gestion des Affaires et certifié en Gestion de Crise.

Note :
FE : Faculté d’Ethnologie
CEFE : Commission Électorale de la Faculté d’Ethnologie
UEH : Université d’État d’Haïti
PLD : Promotion Pierre Lélien DOYON

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker