Contraint de recevoir en gourde un transfert en dollar est un abus, selon le Dr Eddy Labossière

(TripFoumi Enfo) – Dans court message publié sur sa page Facebook ce vendredi 19 février 2021, l’économiste Eddy Labossière a précisé qu’une personne qui est contrainte de recevoir en gourde un transfert qui lui a été fait en monnaie étrangère est un abus.

C’est en se référant à une anecdote que le docteur en Économie est parvenu à soutenir sa thèse. Selon lui, un ami a lui a reçu un transfert de 1 000 dollars américains d’un parent des États-Unis pour payer une dette en Haïti en dollar américain. La maison de transfert, poursuit-il, lui a remis 72 000 Gourdes. Cependant, a t-il remarqué, pour acheter 1 000 dollars américains au marché informel, cet ami a dû payer 80 000 Gourdes.

Ce qui fait qu’au final que l’ami en question a enregistré une perte de 8 000 gourdes. Face à de pareille situation, le professeur Labossière déduit que c’est un abus, car affirme-il, l’ami dont il est question a racheté ses propres dollars.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Par ailleurs, l’économiste ne se contente pas uniquement de critiquer. Il a aussi fait des propositions. En effet, il soutient que si effectivement la Banque de la République d’Haïti veut corriger cette anomalie ou distorsion sur le marché, elle doit essayer de mieux comprendre les mécanismes de fonctionnement du marché des changes dit informel, « pour ensuite imposer un différentiel ne dépassant pas 3 points de pourcentage entre l’achat et la vente du dollar américain. »

Selon la circulaire 114-3 de la BRH, laquelle est entrée en vigueur en octobre 2020, les bénéficiaires de tranferts étrangers sont tenus de les recevoir en monnaie locale même s’ils ont été effectués en monnaie étrangère. À moins que le montant ait été déposé sur leur compte bancaire en dollar du bénéficiaire.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker