Des Haïtiens, supporters de la campagne de Biden écrivent aux élus Américains pour se désolidariser de Jovenel Moïse

(TripFoumi Enfo) – Nous, Américains d’origine haïtienne qui avons voté et participé en tant que bénévoles pour élire des dirigeants américains, demandons au gouvernement fédéral américain, au président Joe Biden et au vice-président Kamala Harris, les membres honorables du Congrès américain, en particulier le président du Comité de sécurité internationale des États-Unis et des affaires politiques, d’intervenir et d’aider aux efforts visant à résoudre la crise politique actuelle en Haïti.

Le refus de M. Jovenel Moise de faire un transfert pacifique du pouvoir, conformément à l’article 134-2 de la Constitution haïtienne, constitue une grave menace pour la démocratie en Haïti. Il n’est pas clair si et quand il décidera de démissionner, mais nous pouvons être sûrs que plus Jovenel Moïse reste au pouvoir, plus il fait de mal au pays.

L’ancien président Jovenel Moïse a choisi de lancer une campagne de répression vicieuse pour écraser l’opposition politique, paralyser les institutions de l’État et installer un régime autocratique en Haïti. Parmi ses dernières exactions, M. Jovenel Moise a :
• Arrêté et emprisonné le juge Yvickel Dabrevil, l’un des magistrats de la Cour Suprême, en plus de révoquer illégalement le mandat de trois autres juges ;
• Maintenu de nombreux dirigeants de l’opposition en prison sans procédure régulière ;
• Publié plus de 40 décrets dans le but d’abroger les libertés individuelles ;
• Maltraité des journalistes et opprimé des manifestations pacifiques ;
• Habilité des milices et parrainé des gangs pour terroriser la population ;
• Menacé de punir la population si des tentatives sont faites pour le destituer.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Somme toute, M. Jovenel Moise s’est livré à de graves violations des droits de l’homme et il a fait preuve d’un mépris total des principes démocratiques en Haïti. Le peuple haïtien en a assez de vivre dans la dérision des conditions sociales, la précarité économique et les troubles politiques sans finalité en vue. Personne n’est en sécurité en Haïti, sauf les criminels associés à M. Jovenel Moïse. Nous exhortons donc nos élus américains à examiner d’urgence ce qui se passe en Haïti et à explorer avec nous des solutions sensibles et durables à cette crise. Nous aimerions une rencontre avec vous pour les suites nécessaires.

Les signatures suivent :

Mrs, Fabienne Rene, Philadelphia PA, [email protected]
Mr.Charles T Celestin Philadelphia PA, [email protected]
Mrs. Brigitte Bonny, Philadelphia PA, [email protected]
Mr. Jean Maurice Casseus, Philadelphia PA, [email protected]
Mr. Gerald Pierre, Philadelphia PA, [email protected]
Former Consul Harry Fouche, Chicago Illinois, [email protected]
Mrs. Nadege Adam, Atlanta Georgia, [email protected]
Mr. Widler Tout Puissant, Atlanta Georgia, [email protected]
Mr. Edwige Romulus, Orlando FL, [email protected]
Mr. Marcus Darbouze, Boston Massachussetts, [email protected]
Dr. Jean-Yves PLAISIR, NJ, Professor and Researcher New York States University, [email protected]
Mrs. Kettely Excellent, [email protected]
Professor Farah Dépeignes, New York, [email protected]
Mrs. Muguette Jean Baptiste, Newark New Jersey, [email protected]
Mr. Peter Ronald Berlus, Miami Florida, [email protected]
Mr. Stern Joseph Jean, Newark NJ, [email protected]
Mr. Yves Vatel, New York, New York, [email protected]
Mr. Junior Bastien, Texas
Mr. Michelet Gelin, New York, New York, [email protected]

(Pour photos et vidéos, veuillez visiter le Mur des Martyrs)

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker