Le Secteur Démocratique et Populaire en guerre contre Religion pour la Paix

(TripFoumi Enfo) – La crise politique actuelle d’Haïti est aiguë. L’opposition ne jure que par le départ de Jovenel Moïse à la tête du Palais National. Ce dernier, quant à lui, n’entend aucunement lâcher prise dans le cadre du pouvoir. Ainsi, Religion Pour la Paix se propose comme interface entre les deux forces politiques opposées. Religion Pour la Paix ne détient ni d’autorité morale ni de légitimité politique à cet effet, selon le SDP.

Le Secteur Démocratique et Populaire, une frange de l’opposition politique, refuse, au cours d’une conférence de presse ce jeudi 08 avri 2021, l’appel au dialogue lancé par « Religion Pour La Paix. Lequel est considéré par le SDP comme peine perdue.

Le porte-parole de cette structure politique, Me André Michel, estime que cette organistion de la société civile, à savoir « Religion pour la Paix, n’est pas habilitée moralement et politiquement à mener aucun dialogue entre le pouvoir et l’opposition.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

L’homme de loi, pour argumenter, questionne le silence de « Religion Pour la Paix » autour des massacres dans les quartiers populaires tels La Saline et Bel-air. Il interroge également son ormeta sur l’assassinat du professeur, Me Monferrier Dorval.

« Aucune entente n’est possible avec Jovenel Moïse au pouvoir », réaffirme Me Michel qui, par ailleurs, croît que « Religion Pour la Paix, est aussi artisan de cette crise qui ponctue le quotidien de la population haïtienne.

Toutefois, le Secteur Démocratique et Populaire préconise un dialogue entre tous les secteurs, sauf PHTK, de la vie nationale pour une sortie de crise. Pour le SDP, s’il faut négocier avec Jovenel Moïse, que ça soit son départ du pouvoir.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker