Face à l’insécurité, la Fédération Protestante d’Haïti dénonce l’inaction, l’absence de plan et l’inconstance de Joseph Jouthe

(TripFoumi Enfo) – Dans une lettre ouverte au Chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale d’Haïti (CSPN), M. Joseph Jouthe, en fin de semaine, la Fédération Protestante d’Haïti (FPH) exprime son indignation et inquiétude face à la montée sans arrêt du niveau de l’insécurité. La FPH dit regretter particulièrement les derniers incidents survenus au Bel-Air et à l’Eglide Galaad de Diquini.

« La fédération a du mal à tenir le langage qu’il faut pour exprimer la profondeur de la blessure qui ravage son âme face aux derniers actes de cruauté enregistrés tant à Bel-Air (commune de Port-au-Prince), qu’à Diquini (commune de Carrefour). La FPH se sent profondément indignée par cet énième cas d’atrocité contre la dignité humaine et la paix sociale enregistré à Bel-Air où la population a été assaillie par des bandits sous les yeux des forces de l’ordre localisées tout autour », a-t-on lu dans la note.

Plus loin, la FPH soutient que ces derniers actes sont perçus comme un complot contre les plus faibles. « Malgré les cris, la population n’a pas été secourue. […] Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien », ont écrit les responsables de la structure.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

En fin de correspondance, la FPH invite le Premier ministre de facto Joseph Jouthe à faire cesser cette souffrance infligée depuis des temps à la population haïtienne. Malgré les cris de divers secteurs de la société, la FPH croit que le problème reste entier et qu’il faut l’aborder d’une nouvelle manière.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker