Une semaine de mobilisation contre le référendum, le kidnapping et l’insécurité à partir du 1er mai, selon Abel Loreston

(TripFoumi Enfo) – Dans une conférence de presse donnée ce mercredi 28 avril 2021, l’Ensemble des Organisations Politiques de l’Opposition annonce une semaine de mobilisation à partir de ce samedi 1er mai contre le kidnapping, le référendum et l’insécurité. À l’occasion, les responsables ont profité pour exprimer leur désaccord à la démarche de certains partis politiques qui sollicitent un tandem autour du départ ordonné de Jovenel Moïse.

Du 1er au 7 mai 2021 prochain, la rue de Port-au-Prince sera investi par l’ensemble des Organisations Politiques de l’Oppositoln qui invite la population à emboîter le pas pour dire non à l’insécurité, le kidnapping et surtout au référendum.

« Les ouvriers seront dans les rues de Port-au-Prince les 1er et 2 pour dénoncer les mauvaises conditions de travail ainsi que le kidnapping », selon Abel Loreston, porte-parole de la structure. « La bataille va continuer », a-t-il ajouté.

Selon Abel Loreston, cette invitation s’adresse également aux étudiants qui ont un grand rôle à jouer dans la bataille pour le divorce avec ce pouvoir. La reprise de la mobilisation est le seul moyen de débarrasser le pays de Jovenel Moïse, croit Abel Loreston soutenu dans ses propos par son compagnon Édouard Saint-Fleur qui a pris également parole à l’occasion.

(TripFoumi Enfo) – Dans une conférence de presse donnée ce mercredi 28 avril 2021, l’Ensemble des Organisations Politiques de l’Opposition annonce une semaine de mobilisation à partir de ce samedi 1er mai contre le kidnapping, le référendum et l’insécurité. À l’occasion, les responsables ont profité pour exprimer leur désaccord à la démarche de certains partis politiques qui sollicitent un tandem autour du départ ordonné de Jovenel Moïse.

Du 1er au 7 mai 2021 prochain, la rue de Port-au-Prince sera investi par l’ensemble des Organisations Politiques de l’Oppositoln qui invite la population à emboîter le pas pour dire non à l’insécurité, le kidnapping et surtout au référendum.

« Les ouvriers seront dans les rues de Port-au-Prince les 1er et 2 pour dénoncer les mauvaises conditions de travail ainsi que le kidnapping », selon Abel Loreston, porte-parole de la structure. « La bataille va continuer », a-t-il ajouté.

Selon Abel Loreston, cette invitation s’adresse également aux étudiants qui ont un grand rôle à jouer dans la bataille pour le divorce avec ce pouvoir. La reprise de la mobilisation est le seul moyen de débarrasser le pays de Jovenel Moïse, croit Abel Loreston soutenu dans ses propos par son compagnon Édouard Saint-Fleur qui a pris également parole à l’occasion.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker