“N ap rive sou nou”, la menace au vent de Jovenel Moïse à l’égard des gangs armés

(TripFoumi Enfo) – Nous sommes à pratiquement trois mois depuis les récentes menaces de Jovenel Moïse à l’égard des gangs armés de Grand-Ravine. Aucune action concrète n’a été envisagée. Cela devient plus dramatique, et le sang coule au quotidien.

Depuis près d’une semaine, les combats entre les gangs armés paralysent l’entrée de la capitale. Martissant devient le centre d’une guerre sanglante entre Grand Ravin et Tibwa.

Plus d’une cinquantaine de personnes blessées et une vingtaine décédées par balles, en essayant de fuir leur domicile, ou en essayant de traverser cette voie connectant Haïti et sa partie sud.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Les autorités restent bouche bée devant cette situation. Ni Jovenel Moïse, qui se dit président ; ni le premier Ministre de facto, Claude Joseph; Ni le Ministre de facto de l’intérieur et des collectivités territoriales, Louis Edner Gonzague Day; ni le Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles… aucun d’eux n’a encore la décence de réagir sur ce qui se passe actuellement à Martissant, où des vies sont parties en fumée, presque chaque minute.

Au lieu d’être améliorée, la situation devient de plus en plus chaotique. « N ap rive sou nou », qui est la phrase phare de la grande promesse de Jovenel Moïse est sans effet.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker