À la une

Les défenseurs de la société appelés à combattre la détention préventive prolongée

(TripFoumi Enfo) – Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Me Berto Dorcé, a rencontré ce mercredi 1er décembre 2021, 15 des 18 commissaires du gouvernement du pays pour évoquer le phénomène de la détention préventive prolongée. Il en a profité pour exhorter les commissaires à se conformer aux règles et à la déontologie de la profession afin qu’ils ne tombent pas sous le coup de sanctions judiciaires.

Le nombre de détenus en situation irrégulière de détention préventive prolongée ne cesse d’augmenter dans toutes les juridictions du pays, ce qui continue de provoquer la grogne des justiciables, a déploré le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Berto Dorcé.

« Le phénomène de la détention préventive prolongée doit être désormais conjugué au passé. Ce temps de décerner des mandats en veux-tu en voilà est révolu », a-t-il souligné.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Pour régler ce problème, Me Berto Dorcé a fait remarquer que les commissaires du gouvernement doivent vraiment s’impliquer dans la lutte contre ce phénomène qui met des bâtons dans les roues du système judiciaire.

Le titulaire du MJSP a soutenu que » les acteurs concernés doivent passer de la parole aux actes en vue d’une meilleure distribution de la justice et de faciliter du même coup la libération des personnes emprisonnées sans raison valable ».

Par ailleurs le ministre Berto Dorcé a critiqué l’attitude de certains commissaires du gouvernement qui prennent plaisir à émettre des mandats d’arrêt sur aucune base légale, ce qui, selon lui, aggrave davantage le phénomène de la détention préventive prolongée.

Des chefs de la poursuite s’amusent également à libérer des bandits arrêtés préalablement par la police, en dehors de la loi, a dénoncé le titulaire du MJSP. En ce sens, il a évoqué les sanctions prévues pour les contrevenants et invité les commissaires à coopérer avec les doyens des tribunaux de première instance.

Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique a estimé que le manque de professionnalisme de certains acteurs judiciaires : notaires, arpenteurs, commissaires du gouvernement, avocats et juges, alimente davantage le phénomène de la détention préventive prolongée dans le pays.

Lors de cette rencontre, Me Berto Dorcé a félicité le commissaire du gouvernement de la juridiction des Cayes pour l’excellent travail qu’il accomplit pour lutter efficacement contre plusieurs problèmes graves dans sa juridiction.

« Le maintien des chefs de parquet à leur poste dépend de leurs résultats « , avertit le ministre Berto Dorcé.

Il a appelé les autres commissaires du gouvernement à emboîter le pas afin d’éliminer le phénomène de la détention préventive prolongée dans le système judiciaire du pays.

Les commissaires du gouvernement des juridictions de Jérémie, de Miragoane et de Petit-Goave ont brillé par leur absence durant cette réunion. Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Berto Dorcé, a invité les commissaires des 18 juridictions du pays à soumettre régulièrement au ministère leurs rapports de travail afin d’en faciliter un meilleur contrôle.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker