Pourquoi doit-on sanctionner Michel Joseph Martelly ?

(TripFoumi Enfo) – Il est un fait certain : Michel Joseph Martelly est l’un des responsables directs des maux dont souffre Haïti durant ces dix dernières années. Dans un contexte où le pays pleure la mort violente de beaucoup de ses fils et filles, plus de 3000 mille, péris dans un tremblement de terre, le musicien-chanteur a déposé ses valises au Palais national et ce, en tant que, incroyable mais vrai, président d’Haïti.

L’arrivée de Sweet Micky au pouvoir comme président du pays a été un choc duquel Haïti ne cesse de subir les conséquences néfastes, et bien sûr, avec la possibilité d’empirer dans les jours qui viennent, si rien n’est fait. En 5 ans, Michel Joseph Martelly a organisé environ 10 carnavals. En 5 ans de pouvoir, le « bandit légal » a prélevé 1.5 dollar sur tous les transferts venant de l’étranger pour, dit-il, scolariser tous les enfants du pays. La montagne a accouché d’une souris.

Le quinquenat de Martelly a été marqué par des scandales de toutes sortes : corruption, crime, détournement et dilapidation des fonds publics comme le vaste scandale de dilapidation des fonds Petrocaribe. En dépit de sa géstion catastrophique durant son passage à la magistrature suprême de l’État, une fois son mandat constitutionnel a pris fin, le nommé « Tisimòn » se livre dans une bataille pour maintenir son influence à travers un autre candidat, qu’il a lui même proposé au peuple haïtien. Et c’était fait. Un autre coup dur pour le pays. Jovenel Moïse, un outsider politique, originaire du Trou-du-Nord, concédons le, a remporté l’élection présidentielle de 2016. Entre fausses promesses, scandale de corruption et son implication présumée dans plusieurs massacres dans le pays, le dauphin de Martelly n’a pas pu répondre aux désidératas de ses mandataires.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop:https://t.me/TripFoumi!

Le 7 juillet dernier, Jovenel Moïse a été assassiné alors qu’il était encore président de la République ; mais de facto, il faut le préciser, car son mandat avait pris fin depuis le 7 février 2021, suivant l’article 134-2 de la constitution. À la suite de ce drame, plusieurs individus, qui auraient été impliqués dans ce crime, ont été arrêtés et d’autres, activement recherchés par la Police Nationale d’Haïti. Peu de temps après cet homicide, l’ex sénateur du Sud, Gabriel Fortuné a révélé que Jovenel Moïse avait été livré par son parrain. Mais, il a fallu 5 mois après l’assassinat du patron de l’Agritrans pour que le nom de ce parrain soit connu de tous. Michel Joseph Martelly est le nom de ce dernier, selon un article de New York Times, citant Gabriel Fortuné avant sa mort.

Le juge Garry Orélien, qui instruit le dossier de l’assassinat du président, n’a pas encore entendu Michel Joseph Martelly. Pourquoi il ne l’a pas encore fait ? Une question à laquelle seul le magistrat instructeur pourrait répondre. Entre-temps, Sweet Micky, avec sa bande, se la coule douce dans le pays, alors que de graves accusations pèsent contre lui.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker