À la une

Qui est OK dans le chaos d’Haïti?

(TripFoumi Enfo) – On aurait tendance à croire que le désordre dérange tout le monde… Eh bien non! En Haïti, le « ça va mal » est une source de richesses, mais, il faut le préciser, pour un petit nombre de gens, pris en otage par des désirs, une fois satisfaits, qui les transforment en de véritables anthropophages. Ce sont donc des créateurs de la laideur et de l’impitoyable au préjudice d’honnêtes gens pour qui il faut que chacun soit à même de remplir sa destinée sans se soucier du lendemain.

Beaucoup d’Haïtiens se cherchent encore. Les repères s’estompent. Alors qu’ils se battent au vu de tout le monde, les acteurs politiques, prenant les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages, prêchent le dialogue et la solidarité comme pour montrer leur volonté de dégeler la situation de crise dans laquelle se trouve Haïti. À l’évidence, bon nombre d’entre eux en vivent, donc gagnent leur vie à travers des manœuvres malsaines qui ne font que plonger davantage le pays dans le bourbier de la misère et de la pauvreté.

Quid des gens du secteur des affaires ? Agissant comme des étrangers, ils sont prêts à tout pour garantir leurs privilèges économiques. Ce sont eux, en majorité, qui contrôlent les ports et les douanes du pays par où sont passées de fortes cargaisons d’armes. Pour preuve, dans le port de St Marc, il arrive que des cargaisons d’armes et de munitions soient saisies par les Forces de l’ordre. Que les propriétaires de ces matériels ne soient jamais sanctionnés par la justice haïtienne.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

D’où proviennent ces armes et ces munitions ? Tout le monde le sait : Les États-Unis. Mais, pourquoi les autorités américaines peinent à stopper cette situation ? Ces questions se révèlent d’une importance cruciale dans la mesure où certains élus, notamment les chefs d’États haïtiens, sont forgés par l’Oncle Sam à travers des élections frauduleuses. Qui ne se souvient pas de Joseph Michel Martelly repêché pour participer au deuxième tour de l’élection présidentielle de 2010, alors que le candidat du pouvoir d’alors, Jude Célestin, avait été écarté?

À la question à savoir qui est OK dans le chaos d’Haïti, il est facile de répondre, car les acteurs sont identifiés. Que le pays soit brûlé à blanc, cela leur importe peu, pourvu qu’ils tirent leur épingle du jeu. Mais, viendra un jour où les gens d’en bas, ceux qui tentent de résister, ceux qui aiment leur pays, auront à chasser ces bourreaux qui sont partisans du désordre destructeur.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker