À la une

De militant de l’opposition à allié du pouvoir, la promotion des traîtres continue en Haïti

(TripFoumi Enfo) – Les traîtres ne cessent de se montrer dans le monde politique, en Haïti. Certains trahissent leurs amis ou les membres de leur famille, d’autres trahissent un secteur ou même des idéologies. Certains membres de l’opposition à l’administration de Jovenel Moïse sont actuellement des membres importants du pouvoir en place, mais les dérives continuent, la situation empire. Au final, le pays est toujours trahi.

“Pour le pays pour les ancêtres, marchons unis, dans nos rangs point de traîtres.” Les paroles de la première strophe de notre hymne national présentent clairement la solidarité comme notre force. Cependant, ayant tout perdu comme valeurs patriotiques, ce principe n’existe que sur le papier pour la plupart de nos politiciens. “ Je suis avec vous pour viser le sommet, je peux vivre sans vous étant au sommet ”, telle est la pensée de ceux qui trahissent la masse pour atteindre leur but personnel.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Qui ne se souvient pas de la lutte des membres de l’opposition face à l’ancien président Jovenel Moïse par exemple ? La hausse du prix du carburant en 2018 a donné naissance aux fameux phénomène “ Pays Lock “. Pour un oui, pour un non, des milliers de personnes se réunissent près du “pont” de Carrefour de l’Aéroport pour obscurcir les journées de la masse. Un acte de kidnapping posé, le pouvoir est automatiquement pointé du doigt et l’incompétence du président est mise en évidence. Aujourd’hui les actes se multiplient, les dérives continuent, mais cette fois-ci, tout va bien, car le pouvoir est entre les mains des anciens opposants.

Le prix du carburant ne cesse d’égorger la masse et parfois on ne le trouve même pas, mais le phénomène “ Pays Lock ” disparaît peu à peu, je dirais même plus “ il a disparu ”. Les soulèvements populaires n’attirent plus la foule, pourtant ça va très mal au pays. Le kidnapping est sur le point d’être légalisé. Cependant, les manifestations régulières n’existent plus, le pouvoir n’est plus le premier coupable. Ça va mal pour Haïti, mais ça va bien pour certains Haïtiens. Qui sont-ils alors ?

Ils sont là, en train de penser pour le peuple. Ce sont ceux qui ont inventé “Pays Lock”, qui ont toujours empêché les élèves d’accomplir totalement une année scolaire, qui ont accusé le défunt président d’irresponsable, qui ont promis de mieux gérer et de sauver le peuple. Par contre, maintenant ils font silence, ils s’enrichissent sans ceux qui les avaient aidé à s’enrichir. Le peuple est trahi, la patrie est trahie. Cependant n’oublions jamais que l’histoire retient tout et de génération en génération on se souviendra toujours des traîtres.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker