À la une

Haïti – Justice : Les victimes ne comptent pas

(TripFoumi Enfo) – La Justice devrait être, dans toute société, une « femme aux yeux bandés ». Normalement, elle doit être impartiale et accessible à tous. Cependant, ce n’est pas la réalité dans tous les pays. En Haïti par exemple, tout le monde n’a pas accès à la Justice. Les victimes subissent parfois une double peine. Elles sont parfois perdantes dans une situation quelconque et n’ont aucune instance pouvant leur rendre justice. Il semble que chaque citoyen soit responsable de sa propre justice, comme une chaîne de production de justiciers.

« Depi ou pèdi, w antὸ », telle est la phrase qui revient tout le temps pour faire référence à l’état lamentable de notre système judiciaire. Les citoyens sont donc obligés de se protéger, de se faire justice en cas d’un problème autre que la mort, puisque les coupables sont rarement punis. Les scandales ne cessent de se multiplier, dans certains cas, même la flagrance ne veut rien dire pour les autorités qui devraient mettre tout le monde en sécurité.

Combien de femmes violées ?
Combien de mineurs abusés ?
Et les présumés coupables tiennent encore des discours en public, se foutant royalement du sort de leurs victimes.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

« L’enquête se poursuit », n’est-ce pas une phrase de consolation ou d’apaisement des soulèvements populaires ? L’enquête se poursuit toujours en Haïti, mais n’aboutit jamais à un résultat satisfaisant. 22 ans après, l’enquête sur Jean Léopold Dominique se poursuit encore. Donc celles sur Vladjimir Legagneur, Néhémie Joseph, Grégory Saint-Hilaire, Diego Charles, Antoinette Duclair, Dorval Monferrier … viennent juste de commencer et se poursuivront encore pendant des décennies si les choses ne changent pas au niveau du système judiciaire haïtien.

Si les morts pouvaient se rendre justice, les victimes seraient moins nombreuses, mais comme ils ne le peuvent pas, chaque victime aura une enquête qui se poursuivra en son nom jusqu’à ce que nous ayons une justice forte.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker