À la une

Fuites des gazoducs North Stream reliant la Russie à l’Allemagne, un « acte de sabotage » suspecté

(TripFoumi Enfo) – Des fuites inexpliquées ont été repérées sur les gazoducs North Stream 1 et 2, reliant la Russie à l’Allemagne, a annoncée l’armée danoise, le mardi 27 septembre. Cette action qui arrive en pleine tension entre la Russie et l’Occident autour de la guerre en Ukraine, sans oublier une crise énergétique majeure en Europe, constitue, sans aucun doute, selon les Européens, un « acte de sabotage ». Ce mercredi, ils promettent la « réponse la plus ferme possible ».

En effet, trois grandes fuites sont observées au niveau de ces gazoducs, entre le sud de la Suède et la Pologne. Elles sont visibles en surface. Selon l’armée danoise qui a fourni des images, ces bouillonnements de 200 mètres jusqu’à un kilomètre de diamètre qui émanent des fuites sont localisées à proximité de l’île Bornholm du Danemark.

D’après les autorités danoises et suédoises, la thèse de l’accident est écartée. D’ailleurs, des explosions ont été repérées dans la zone. Il s’agit dun acte de sabotage, ont-elles assuré.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Même son de cloche du côté de l’Europe. « Il est primordial d’enquêter sur les incidents et de faire toute la lumière sur les événements (…) Toute perturbation délibérée de l’infrastructure énergétique européenne active est inacceptable et entraînera la réponse la plus ferme possible », a déclaré Usurla Von der Leyen, la cheffe de la Commission européenne.

Pointée du doigt rapidement et sans surprise par plus d’un, dont l’Ukraine, la Russie estime que l’action était préoccupante et réclame une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la question. Quant aux accusations contre la Russie, Dmitri Peskov les qualifie de « stupides » et affirme que toute « hypothèse » devait être considérée.

À noter que, malgré le fait que les deux gazoducs North Stream 1 et deux n’étaient pas en service, ils étaient remplis de gaz. En ce qui a trait au deuxième, se trouvant déjà au coeur d’un conflit géopolitique majeur et d’un bras de fer entre l’Allemagne et les États-Unis, il n’a jamais pu entrer en service.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker