15 janvier 2021, première grande journée de mobilisation annoncée par l’opposition politique

(TripFoumi Enfo) – À l’occasion d’une conférence de presse donnée hier lundi 11 janvier par les responsables du Secteur Démocratique et Populaire et le Comité de mobilisation citoyenne pour le respect de la Constitution, le calendrier de mobilisation pour la fin du mandat de Jovenel Moïse le 7 février prochain a été une nouvelle fois présenté. Selon l’ancien sénateur Nenel Cassy, le 15 janvier prochain marquera la première manche de ce soulèvement général.

Selon Nenel Cassy, la mobilisation aura deux grands moments. Un moment dit pacifique où la population sera seulement dans les rues pour exiger le départ de Jovenel Moïse et un deuxième où à partir du 22 janvier prochain des barricades seront érigées partout dans le pays et la désobéissance civile sera à l’ordre du jour.

Selon l’ancien parlementaire, il s’agit en ce moment d’un contexte spécial où c’est la démocratie ainsi que notre constitution qui sont en jeu. Il faut vraiment faire quelque chose, a-t-il ajouté.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

De son côté, André Michel annonce que le 20 janvier, date de l’investiture du président démocrate américain Joe Biden, le peuple haïtien sera dans les rues pour rappeler aux américains qu’ils doivent repenser leur politique extérieure vis-à-vis d’Haïti.

Enfin, l’ancien sénateur Nenel Cassy a prévenu le pouvoir en place contre toutes les formes de répression qu’il aurait pu planifier. « Jovenel Moïse pare pou nou, nou pare pou li tou », a fustigé le représentant du département des Nippes dans la 50e législature.

Nous devons cependant le préciser, un climat de peur commence déjà par s’installer sur le pays à l’approche du 7 février 2021. Plus d’un se questionnent sur ce qui va réellement se passer. En tout cas, on attend pour voir comment ça ira pour le pays.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker