À la une

Guerre au Yémen : Les Émirats arabes unis touchés par une attaque de drones


 
 
(TripFoumi Enfo) – Depuis plusieurs semaines, la guerre au Yémen a regagné en intensité. Les combats au sol, les bombardements aériens de la coalition de même que les attaques aux missiles et aux drones piégés des rebelles houthis se sont multipliés. Ainsi, les Émirats arabes unis, jusque là épargnés par les attaques des Houthis, ont été l’objet, ce lundi 17 janvier, d’une attaque ayant occasionné la mort de 3 personnes et 6 blessés selon un bilan provisoire communiqué par l’agence officielle WAM.
 
Ces attaques, inédites depuis le début du conflit, ont ciblé deux sites stratégiques à Abou Dhabi, la capitale émiratie : la zone industrielle de Mussafah et  l’aéroport international. Contrairement a ce dernier où le trafic aérien s’était interrompu momentanément, à cause d’un « incendie mineur », selon la Police locale, dans la zone industrielle, l’attaque a occasionné l’explosion de 3 camions-citernes, 3 morts et 6 blessés.
 
Pour les Houthis, il ne s’agit que le début d’une escalade beaucoup plus importante. Le porte-parole militaire des rebelles houthis, Yahya Saree, a indiqué sur Twitter qu’une «opération militaire d’envergure aux Emirats arabes unis» était en préparation. Il a également affirmé qu’une «annonce importante» sera faite dans les prochaines heures. Tandis qu’un responsable houthi a déclaré sur Al-Jazeera «Ce n’est que le début d’une escalade qui va se poursuivre dans la journée contre les Emirats arabes unis».
 
Les Émirats arabes unis, connus pour être une havre de paix au Moyen-Orient, interviennent sous le leadership de l’Arabie Saoudite dans une coalition arabe impliquée dans la guerre du Yémen depuis 2015. Ladite coalition soutient les forces gouvernementales du président Abdrabbo Mansour Hadi, chassées de la région nord du pays dont la capitale Sanaa, par les rebelles houthis.
 
Ayant connu un répit pendant une partie de l’année 2020 et de l’année 2021, ce conflit a connu un regain de violence au dernier trimestre de 2021. La coalition avait lancé une offensive de grande envergure lui permettant de prendre plusieurs positions, notamment le district de Shabwa et le district d’Ouselan.
 
Soulignons que la guerre au Yémen est un conflit complexe où plusieurs acteurs régionaux et internationaux sont impliqués directement ou indirectement.
 
Les acteurs régionaux sont, d’une part, la coalition emmenée par l’Arabie Saoudite. Elle est constituée, entre autres, des Émirats arabes unis, de la Jordanie, du Maroc, du Qatar, du Koweït, du Bahreïn etc. D’autre part, il y a l’Iran qui soutient les Houthis. Bien que  celui-ci affirme qu’il n’apporte qu’un soutien politique, mais les États-Unis et l’Arabie Saoudite affirment, au contraire, que la République Islamique les alimente en armes et équipements militaires.
 
Par ailleurs, les acteurs internationaux ayant une influence ou implication dans ce conflit, soit directement ou indirectement sont : les États-Unis, la France et le Royaume-Uni. L’industrie militaro-industrielle saoudienne et émiratie n’étant ni trop productive ni trop avancée technologiquement,   presque la quasi totalité de leurs matériels militaires sont importés. Or, les 3 principaux partenaires militaires (en armement) du Royaume sont les pays précités.  Ces mêmes pays sont également les principaux clients des Émirats arabes unis. Donc, ils ont une implication dans ce conflit.
 
Toutefois, il faut rappeler qu’avec l’arrivée de Biden, les États-Unis avec l’ONU se sont donnés pour mission de trouver un compromis afin de mettre un terme au conflit. Mais les initiatives n’arrivent pas à porter les résultats escomptés.
 
Selon l’ONU, ce conflit qui a démarré en 2014 a déjà coûté la vie à environ 377 000 personnes. Cependant près de 60% de ces décès, soit 227 000, sont provoqués par des conséquences indirectes de la guerre, comme : la faim, les maladies, le manque d’eau potable, pénurie de médicaments etc.
 

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker