À la uneMusique

Si la musique n’existait pas, qu’adviendrait-il des Haïtiens ?

(TripFoumi Célébrité) – À l’occasion de la journée mondiale de la musique, la rédaction de TripFoumi Célébrité se plonge dans une profonde réflexion sur la situation mentale et émotionnelle des Haïtiens vivant sur la planète, particulièrement en Haïti où la conjoncture est marquée de peur et d’insécurité. Dans un pays où les besoins de la pyramide de Maslow n’arrivent pas à être comblés convenablement, et que tout moyen de survie est considéré comme luxe, est-ce qu’on peut oser parler de loisirs?

Le gouvernement haïtien n’arrive même pas à freiner l’insécurité en Haïti qui a un impact négatif et frappant sur tous les champs d’activité du pays, ce qui veut dire que les loisirs, les détentes importent encore moins l’État haïtien. Avec les vagues de stress et les lots de problèmes que confrontent les Haïtiens au quotidien qui ne peuvent pas être quantifiés… Sans la musique, qu’adviendrait-il d’eux?

Cela vous est déjà arrivé de passer dans les zones dites Guetto et voir les habitants, quoiqu’affamés, qui dansent, jouent aux cartes, aux dominos, pire avec un sourire poignant comme si tout roulait bien? Ce sont les bienfaits de la musique qui expliquent en grande partie tout ça.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!
Antonny Drew et Rutshelle
Antonny Drew et Rutshelle

L’artiste Tafa a chanté « mizik sove vi m », c’est une vérité absolue. La musique a sauvé la vie de beaucoup d’Haïtiens. Quand tout va mal et que toutes les portes semblent fermées, la musique est là. Face à une trahison, un cœur brisé, la musique est encore là. Quand tout va bien, la musique est bel et bien présente pour bercer le cœur, exprimer la gratitude et la reconnaissance de la vie.

On se demande parfois pourquoi nous nous sentons beaucoup plus dérangés quand nos téléphones n’ont plus de batterie que par les problèmes majeurs qui détruisent à petit feu notre pays? La réponse est simple, le téléphone nous donne un espoir maquillé, une sorte de distraction qui laisse croire que demain sera meilleur. C’est cet espoir que la musique offre au quotidien aux nombreux Haïtiens d’ici et d’ailleurs. Sans cette frange d’espoir, beaucoup d’Haïtiens se seraient déjà suicidés.

Sur ceux, la rédaction de TripFoumi Célébrité souhaite une bonne journée mondiale de la musique à tous les mélomanes, les amants de la bonne musique et en profite pour remercier nos artistes haïtiens, nos différents groupes et jazz musicaux qui n’arrêtent pas de faire plaisir à nos tympans sensibles.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker